Vous désirez aménager une piscine dans votre jardin, mais vous ne savez pas quel type de bassin adopter ? Voici un petit récapitulatif des différentes sortes de piscines parmi lesquelles vous pouvez choisir pour installer dans votre jardin.

La piscine enterrée

Dans votre plan d’aménagement d’extérieur, vous avez inclus l’installation d’une piscine. C’est très bien. Cette page vous permet d’avoir une petite idée du prix d’une telle installation. Vous verrez que le tarif varie en fonction du type de piscine. Le prix d’aménagement d’une piscine enterrée est par exemple élevé. En effet, ce genre de bassin est l’un des modèles les plus appréciés grâce à son esthétique. En effet, le bassin est fabriqué en béton et son design apporte une touche d’ornement dans le jardin. Par ailleurs, il offre de nombreuses possibilités d’équipement des abords et vous pouvez choisir sa forme librement. Facile à installer, à entretenir et accordant une meilleure circulation d’eau, la piscine enterrée est aussi facile à couvrir.

La piscine hors-sol

L’installation d’une piscine hors-sol dans un jardin est moins coûteuse par rapport à une piscine enterrée, car elle ne nécessite pas d’importants travaux. En outre, il s’agit d’un bassin démontable et facile à ranger pendant la période hivernale. À savoir qu’il existe deux types de piscines hors-sol, dont les bassins gonflables qui sont plus fragiles et les autoportantes qui sont plus solides. À noter que l’aménagement d’une piscine hors-sol dans un jardin ne nécessite pas un permis de construire, sauf si la surface du bassin surpasse les 20 mètres carrés.

La piscine semi-enterrée

La piscine semi-enterrée est un bon choix entre une piscine enterrée ou une piscine hors-sol puisqu’une partie du bassin est encastrée et une partie est émergée. La piscine semi-enterrée est bien adaptée sur un sol raide, accidenté ou dénivelé, mais on peut également l’aménager sur une surface plate. Généralement fait en bois, ce genre de bassin ne demande pas de dispositif de sécurité particulier puisqu’il est déjà surélevé et que son rebord empêche les animaux de compagnie et les enfants d’y accéder. Toutefois, l’aménagement de ce genre de piscine requiert d’importants travaux qui coûtent souvent cher et qui nécessitent un permis de construire.

La piscine naturelle

La piscine naturelle est une bonne alternative si vous aimez la baignade traditionnelle. Ce genre de piscine se divise en 3 parties bien distinctes, dont la zone de baignade, la zone de plantation et la zone de régénération. L’eau dans une piscine naturelle dispose souvent d’une température ambiante, mais peut être chauffée à l’aide de capteurs solaires. Les principaux avantages d’une piscine naturelle est son eau pure, donc sans traitement chimique, son esthétique, le respect de la nature, son décor naturel et son entretien simplifié. Par ailleurs, ce genre de bassin n’est pas soumis à imposition et à des normes de sécurité.

La piscine en coque

Plus esthétique et plus durable, la piscine en coque est plus rapide à aménager, car elle est faite en fibre. La piscine est en polyester et est toujours enterrée. Sa structure est constituée de plusieurs couches, dont la couche de gel coat qui forme le revêtement du bassin, les couches de fibre et de résine qui forment la structure interne du bassin, ainsi que les poteaux tendeurs qui solidifient la structure du bassin. Ainsi, la piscine en coque est plus étanche, plus solide et plus durable. De plus, le choix de la forme, de la taille et des options sont très larges.

About Author

Connect with Me:

Leave a Reply