Symbole d’une écologie assumée et tendance phare de la mode vintage, le vélo électrique fait de plus en plus d’adeptes, que ce soit en ville ou en pleine campagne. Elle se différencie largement du vélo classique par son moteur électrique et son impact écologique. Mais en quoi ce serait le mode de transport par excellence ? Voici la réponse à vos questions.

Economie, praticité et gain de temps

Plus besoin de dépenser de l’argent pour les carburants, le vélo électrique fonctionne grâce à un moteur électrique commandé automatiquement et une batterie chargeable avec une prise classique. Il est donc facilement maniable. A un prix abordable, il est à la fois moins coûteux en frais de parking. Fini les embouteillages et le problème avec les transports communs, on peut rouler rapidement avec le VAE. Tout est prévu, confort, sécurité et esthétisme. Pour plus, sa conduite ne requière pas de carte grise, de permis, un âge minimum ni même une assurance spéciale. Il peut durer de 3 à 4 ans selon son usage et son entretien.

Santé et liberté

Avec un vélo électrique, on peut rouler en toute autonomie et en toute sécurité dans toutes les pistes cyclables. Fini l’agressivité au volant et le stress. C’est à la fois un moyen de pratiquer des exercices physiques quotidiens permettant de conserver une bonne santé, sans le besoin de fournir beaucoup d’effort. Aucun risque de transpiration ou d’essoufflement. Le VAE se prête désormais à tous les déplacements, au bureau, à l’école ou au marché.

Démarche vers le concept du développement durable

L’utilisation d’un vélo électrique réduit largement l’émission de C02 et la pollution de l’air. C’est un excellent moyen de réduire son empreinte écologique. Pour plus, il ne produit pas de nuisance sonore évitant l’encombrement dans les villes. Ses composants et sa batterie sont recyclables.

About Author

Connect with Me:

Leave a Reply